Le Nectar - 15 février 2021 - Actualités

Comment faire une bonne association entre le vin et les mets ?

Question compliquée qui revient sans cesse, tout le monde à été confronté au problème de l’association des vins et des mets pour son repas.

Le vin sert avant tout à sublimer un plat, à accompagner votre repas.

Le Nectar vous aide dans ce chemin délicat, avec ces quelques règles, faciles à appliquer, qui feront de vos repas, une expérience réussie. 

 

Quelques règles de base pour déguster votre vin.

Pour que votre dégustation soit la meilleure, le sommelier du Nectar vous donne quelques conseils.

 

Monter en gamme dans vos choix de vin.

Vous ne voulez pas décevoir vos invités. Pour cela, il faut respecter cette règle de base, toujours monter en gamme au cours de votre repas.

Évitez de faire regretter à vos convives le dernier verre de vin qu’ils ont bu, et de faire redescendre l’envolée de leur papilles qui vous a demandé tant d’efforts jusque là.

De plus, cela créera une dégustation de vin cohérente pour l’ensemble de vos hôtes.

 

Créer une harmonie avec vos plats.

Réfléchissez à l’intensité de vos plats. L’intensité d’un plat correspond à la puissance qu’il laisse en bouche. Par exemple, une entrée de fruits de mer n’aura pas la même intensité qu’une viande de gibier.

Cette question est identique pour les vins, il vous faut réfléchir à l’intensité de vos vins, un blanc sec, aura une intensité différente d’un vin rouge ou d’un vin moelleux.

Pour créer une harmonie dans l’association de votre vin et de votre plat, il faut créer un certain équilibre, en respectant l’intensité de votre plat et de votre vin.

Un vin trop fort pourrait prendre l’ascendant sur un plat de faible intensité, et rendre ce dernier fade et vice-versa.

Pour garder la cohérence de votre dégustation, Le Nectar vous conseille de faire attention à cette harmonie et à l’équilibre des intensités.

 

De l’acide au sucré.

Dans la gastronomie française, le repas commence par une entrée, se termine par un dessert, avec un plat entre les deux.

Il peut être déroutant pour vos convives de démarrer par un fondant au chocolat, et de terminer par un plateau de fruits de mer.

Ceci est également vrai pour les vins.

En effet, la 3ème règle de base à savoir, et de toujours commencer par un vin léger, acidulé ou pétillant, et de s’orienter au fur et à mesure du repas vers des vins plus forts, en terminant par des vins sucrés ou liquoreux.

Cela permet d’adapter et de préparer nos papilles tout au long du repas.

Par exemple, si vous démarrez votre repas avec un plat sucré, le sucre restera sur vos papilles tout au long de votre repas, et déformera la perception de vos plats futurs.

Le Nectar vous conseille de prendre soin de vos papilles en les préparant petit à petit tout au long du repas, en suivant ce chemin du léger, acidulé vers le sucré.

 

Le Nectar vous propose quelques associations simples.

Après ces 3 règles de bases, nous allons maintenant voir des associations simples, qui respectent ce qui a été vu précédemment.

– Pour vos plats de crustacés et fruits de mer, le Nectar vous conseille des vins blancs secs (type voir vins du sites).

– Pour vos entrées ou des plats de poissons, un vin blanc un peu plus corsé fera parfaitement l’affaire (voir vins sites).

– Pour vos volailles ou vos plates de viande blanche en sauce, un vin blanc plus gras sera le compagnon idéal (voir vins sites).

– Pour vos plats de viande blanche et rouge, vous pouvez vous orienter vers des vins rouges légers (voir vins sites).

– Pour vos plats de viandes rouges intenses et de gibiers, un vin rouge corsé et puissant sera votre atout principal (voir vins sites).

– Pour vos plats sucrés et/ou dessert, un vin sucré ou liquoreux terminera en beauté votre repas.

 

Avec tous ces bons conseils, vous voilà maintenant certain de ne plus avoir de problèmes quant à l’association de vos vins et de vos mets. Vous aurez à cœur de montrer à vos invités tout le soin que vous avez pris pour les transporter tout au long du chemin de la dégustation de votre repas.